Lectures Musicales

  • Lecture musicale La Vie Là à la Villa Arson

  • Le Cercle des Poètes Enfantins

  • Les Mariés de la Tour Eiffel/Cortège Cocteau

  • Les Mariés de la Tour Eiffel/Cortège Cocteau

  • Lectures musicales de la compagnie BAL

    Cocteau/ Picasso - Écrits et correspondances

  • Les Mariés de la Tour Eiffel/Cortège Cocteau

  • Les Noctambules, lectures musicales de la compagnie BAL

Les Lectures Musicales sont nées de la rencontre de lieux exceptionnels et de l’envie d’y faire résonner des auteurs vertigineux : Michel Butor, Nijinsky, Isadora Duncan, Bukowski, Nicolas de Staël, Cocteau… De les partager avec le plus de simplicité possible afin que la proximité des acteurs et du public garde intacte la présence de leurs voix.

La compagnie B.A.L. s’attache à faire entendre non seulement la voix des écrivains, mais également celle des autres artistes. Qu’ils soient danseurs, peintres ou photographes, ils ont su, par leurs écrits, parler non seulement de leur art, mais aussi de leur époque, de leur quotidien, du soleil et de la lumière avec une liberté et une sincérité d’autant plus forte que ces écrits n’étaient pas, pour la plupart, destinés à sortir du cercle de l’intimité.

Les Lectures Musicales de la compagnie BAL peuvent prendre aussi une forme déambulatoire. Ainsi Amuse-bouches a t’il conduit le public dans le marché couvert de Menton. Il a participé également à l’inauguration de la médiathèque de Villeneuve-Loubet en y inventant un parcours.

Enfin, les Lectures Musicales répondent à des commandes.

C’est ainsi qu’est née La Vie Là, visite écrite par Thierry Vincent et qui se propose de faire découvrir le site remarquable de la Villa Arson.

De même pour les musées Cocteau et Bonnard, les Lectures Musicales se sont fondues dans la thématique des expositions.

 

Les Lectures Musicales ont déjà eu lieu…

Théâtre de plein air de la Villa Arson, Centre National d’Art contemporain, Nice • Musée Cocteau, collection Séverin Wunderman, Menton • Théâtre Anthea, Antibes • Théâtre National de Nice, Centre Dramatique National • Pôle culturel Auguste Escoffier,Villeneuve- Loubet • Centre Universitaire Méditerranéen, Nice • Olivaie de la Siagne, Mouans-Sartoux • Chapelle de la Providence, Nice • Conservatoire des Ocres, Roussillon • Cloître du Monastère de SaorgeJardin Fontana Rosa, Menton • Festival du Livre de Mouans-Sartoux • Villa E-1027 Eileen Gray, Roquebrune-Cap-Martin • Musée Bonnard, Le Cannet.

 

La compagnie BAL a lu et lit encore…

 

Le Cercle des Poètes Enfantins

Une lecture musicale à destination du jeune public pour l’initier à la poésie.
Déambulation poétique et musicale.

Les poètes sont de grands enfants. Ce qui ne veut pas dire que les enfants en sont de petits. Ils ont l’oreille poétique. Le pari du Cercle des poètes enfantins est de faire entrer dans la danse ceux qui baignent dans le langage comme dans un grand lac coloré. Nous y rencontrerons des crocodiles philosophes, amis des oiseaux. Les parents y seront sages et les problèmes s’envoleront vers les nuages pour y trouver, en un éclair, des solutions où 1 + 1 font plus que ce que l’on croit.
Eluard, Desnos, Prévert, Aragon se tiendront à hauteur d’enfants pour les tenir éveillés.

 

Les Mariés de la Tour Eiffel/Cortège Cocteau

La compagnie BAL a imaginé pour le soixantième anniversaire de la salle des mariages de la Ville de Menton décorée par Jean Cocteau une déambulation musicale et théâtrale, qui nous conduira de cette salle rénovée au musée Jean Cocteau.

Le bal s’ouvrira avec un parfum des Mariés de la Tour Eiffel. Puis le cortège emmené par Orphée traversera la ville aux sons du fifre. Le théâtre de Cocteau résonnera sur les places en compagnie du Sphinx, invité de cette manifestation et qui nous posera de nouvelles énigmes. Enfin le Musée Jean Cocteau nous accueillera et nous y accomplirons la fin de notre Parade en célébrant la démarche d’un poète qui a toujours été fasciné par la scène.

 

Lecture musicale Les Mariés de la Tour Eiffel/Cortège Cocteau — Sur flickR

Périple Perec

Faisant suite à un atelier théâtre à la Maison d’Arrêt de Nice autour d’Espèces d’Espaces de Georges Perec, nous avons créé pour l’Education Nationale Monégasque un Périple Perec, une déambulation dans l’œuvre de l’écrivain Cette lecture met en scène également  les spectateurs et s’insère dans le lieu qui l’accueille.

 

Prévert toujours

Voici venu le temps du poète. C’est son anniversaire. Allumons les bougies, soufflons les poèmes, les paroles de celui qui fut à la fois le roi et l’oiseau et ne cessera d’écrire à hauteur d’homme et d’enfant.

Pour lui, la poésie, était un des plus vrais, des plus utiles surnoms de la vie.

Alors prêtons l’oreille, écoutons-le nous murmurer : Mangez sur l’herbe, dépêchez-vous, un jour ou l’autre, l’herbe mangera sur vous.

Déambulation poétique et musicale
Coproduction :  Cie BAL (bal d’arts légers) Médiathèque de Vence et de Villeneuve-Loubet

La Vie Là

Pendant cette « Vie là », qui retrace la naissance du Centre d’art contemporain de la Villa Arson, nous évoquerons la naissance de la colline St Barthélémy, la venue des Capucins, du cresson et des capucines, nous partagerons avec monsieur Arson sa quête de l’absolu, disserterons avec Malraux sur le mot culture, et nous verrons s’épanouir ce lézard à peau de galets qui est sorti des mains rêveuses de Michel Marot et enfin, nous arriverons jusqu’au temps présent et verrons naître une villa Arson contemporaine où résonne encore la voix de Michel Butor.

Déambulation géo-poétique à la Villa Arson
Une coproduction : Cie BAL / la Villa Arson, Centre National d’Art Contemporain
avec le soutien du Centre des Monuments Nationaux

 

Lecture musicale La Vie Là à la Villa Arson— Sur flickR

Amuse-bouches

Cette lecture musicale de la compagnie BAL est consacrée à l’art culinaire, à la cuisine en littérature, petite et grande, de la gastronomie au repas de famille, de Proust aux frères Grimm, du latin au français, à la faim !

Dis-moi comment tu manges et je te dirai qui tu es !

Déambulatoire, musicale, investissant les places, les marchés, les quatre artistes de cette petite forme en font un théâtre de proximité et, puisqu’il s’agit de cuisine : de partage.

Afrique(s)

La compagnie BAL part, pour le Printemps des Poètes 2017 à la rencontre de l’Afrique, de ses chants, de sa poésie rythmée par les mythes, entre lyrisme et volcanisme, beauté et violence.

Léopold Sédar Senghor, Kateb Yacine, Tahar Ben Jelloun et Michel Butor (que nous avons invité à ce concert poétique avec Cendres du Temps) vous feront entendre avec d’autres ce grand souffle de l’Afrique, des Afrique(s)…

Printemps des Poètes 2017

Cocteau/ Picasso
Écrits et correspondances

« J’ai peine à soutenir le poids d’or des musées
Cet immense vaisseau
Combien me parle plus que leur bouche usée
L’œuvre de Picasso

Les muses ont tenu ce peintre dans leur ronde
Et dirigé sa main
Pour qu’il puisse au désordre adorable du monde
Imposer l’ordre humain »

Jean Cocteau

Musée Cocteau, collection Séverin Wunderman, Menton

 

Lectures musicales de la compagnie BALLecture musicale Cocteau/Picasso au musée Cocteau— Sur flickR

Sophie Braganti
Poésies

« Mettre ses doigts dans la poésie. Mettre ses doigts dans une prise électrique. Poésie électrique. Si au moins elle éclairait. »

Villa Arson, Centre national d’art contemporain, Nice

Le Livre de l’Intranquillité
Fernando Pessoa

Ce livre à qui nous devons le premier spectacle de la compagnie Bal en 2003, nous y sommes retournés et de ce voyage à travers l’Intranquillité, nous en proposons un nouveau récit…

« L’idéal, ce serait de n’avoir d’autre action que celle fictive d’un jet d’eau – monter pour retomber au même endroit, bref éclat au soleil dénué de toute utilité, et faisant un bruit quelconque dans le silence de la nuit, pour que le rêveur pense à des fleuves dans son rêve et sourie distraitement. »

Villa Arson, Centre National d’Art Contemporain, Nice

Géo Norge
Poésies

Le poète belge Norge a vécu une grande partie de sa vie dans la région de Nice. Nous lui devons notamment cette réflexion :

« Les oignons ne donnent pas de perles comme les huîtres. On en parlait dernièrement à un vieil oignon qui expliqua : Que d’autres règnent par l’ornement, nous les oignons, nous voulons que l’on sente. »

Printemps des Poètes à la Bibliothèque Louis Nucéra, Nice
Villa Arson, Centre National d’Art Contemporain, Nice

Correspondance
Nicolas de Staël

Rien n’existe chez moi d’une façon positive a part mes rêves et tendances.
Dieu sait si ces rêves peuvent devenir réalité. Mes lettres, j’y trouve un encouragement dont j’ai besoin, tout ce que j’y mets je le crois sincère. Les personnages qu’il y a en moi y sont d’accord et je suis bien content souvent de vous écrire.

Villa Arson, Centre National d’Art Contemporain, Nice

Vénus KHOURY-GHATA
Romans et poésies

La compagnie B.A.L. a été invitée à composer une lecture à partir de l’œuvre de Vénus KHOURY-GHATA à l’occasion de la remise du Prix Littéraire Jacques Audiberti 2013.

« Viendra un jour où même les pierres diront ce qu’elles ont sur le cœur. Où vont les arbres ? Poèmes, Mercure de France »

Théâtre Anthéa, Antibes

La Difficulté d’Être
Jean Cocteau

Cocteau et la difficulté d’être, Cocteau le fabuliste, l’esthète, mais aussi le moraliste. Poète protéiforme, doué d’ubiquité, insaisissable, et saisissant, nous y donne son âme mise à nu, et pourtant triomphante. Car cette difficulté d’être est aussi une réussite littéraire. La compagnie BAL a prêté sa voix et sa musique à la cette lecture et espère vous faire découvrir toute la profondeur de cet homme à la légèreté confondante.

Musée Cocteau, collection Séverin Wunderman, Menton
Villa Arson, Centre national d’art contemporain, Nice

Drôle de Ménage
Jean Cocteau
Conte/Jeune Public à partir de 7 ans

La part d’enfance de Jean Cocteau. Un conte sur l’art d’éduquer.
 La vie n’est pas simple pour Monsieur Le soleil et Madame La lune : quand l’un se lève, l’autre se couche !
 Et la décision de confier l’éducation de leurs enfants à des chiens n’arrangera pas les choses…

Musée Cocteau, collection Séverin Wunderman,  Menton

Le Petit Prince
Saint Exupéry
À partir de 10 ans

Les textes infiniment connus se recouvrent de mystère. Le Petit Prince de Saint Exupéry tient du conte pour enfants, comme du conte philosophique. Il peut être une initiation à la hauteur de l’univers et à la mesure d’une fleur. Et il est aussi simplement une histoire qui perdure. La compagnie B.A.L. tentera de vous rendre familier ce mystère étoilé et mystérieuses ces histoires de fleurs et de roi sans sujets.

Le C.U.M. Centre Universitaire Méditerranéen, Nice

Le Journal d’un Fou 
Nijinsky
Ma Vie Isadora Duncan

Isadora Duncan et Nijinsky, deux danseurs qui ont redessiné la danse, deux destins dansés. Deux écritures aussi volcaniques et éprises de liberté. L’une comme l’autre. Pour cette lecture, la compagnie B.A.L. a invité Monique Loudières, danseuse étoile de l’Opéra de Paris, inoubliable Gisèle.

Villa Arson, Centre national d’art contemporain, Nice

Correspondance avec Théo
Vincent Van Gogh


Cette lecture a été créée pour ôkhra, le conservatoire des ocres et de la couleur de Roussillon. La force de ce lieu, celle de la correspondance de Vincent Van Gogh nous ont conduit à choisir dans sa correspondance les lettres de Vincent Van Gogh ayant trait à la couleur et à la lumière lors de son séjour en Provence.

Ôkhra, Conservatoire des ocres et de la couleur, 
Roussillon

Souvenirs d’un pas grand-chose, Le Postier
Charles Bukowsky


Cette lecture entre de plain-pied dans l’enfance de Bukowski, elle nous donne à voir, au lieu du rêve américain, son acné, son amour de la littérature et de la musique classique, sa passion pour les courses de chevaux, et enfin sa longue traversée du réel quand il travaillait au tri, à la poste américaine.

Hommage à Michel Butor

Penser la terre, décrocher la lune. Festival du livre de Mouans-Sartoux, 2005, Hommage à Michel Butor, à l’occasion de ses 50 ans d’écriture.

Festival du livre de Mouans-Sartoux

Norge/Verheggen
Poésie/francophonie

Pour cette première lecture créée à la chapelle des Visitandines, résidence de la compagnie B.A.L., nous avons choisi la poésie haute en couleurs de Géo Norge. Et comme il est parfois des mets épicés que l’on veut encore relever, par défi, nous l’avons parfois dynamitée à l’aide du trublion content-poreux, contemporain poète belge Jean-Pierre Verheggen.

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Menu